• Brune Charlot

Pourquoi éviter les livres sonores à pile


Livres musicaux et sonores pour les enfants… notre avis éclairé


Toujours plus créatifs, aux thèmes très attractifs et bien positionnés dans les rayonnages des grandes surfaces culturelles comme dans les librairies de quartier, les livres sonores sont plébiscités… et pour cause !


Qui n’a pas craqué pour ces livres-objets parlant que les petits prennent en main si facilement ? Qu’ils reproduisent une sortie à la ferme, un son et lumières, un concert de rock ou même une promenade olfactive en forêt, vous verrez souvent un jeune enfant se dandiner en rythme après avoir trouvé la petite pastille pour l’activer ! De quoi réunir tous les arguments pour les acheter, sans compter leurs bienfaits comme le développement des sens, de la motricité fine et de l’autonomie. Oui c’est sûr, mais…


Du plaisir des oreilles… au bien-être de la planète


Bien que ces livres musicaux ou sonores à piles occupent à merveille nos chérubins pendant de précieuses minutes (surtout si c’est le dimanche matin à 6h28 !) leur conception et leur impact environnemental nous fait beaucoup réfléchir… Largement constitués de plastiques et de composants polluants, produits en Asie, les livres sonores fonctionnent généralement avec des piles bouton à l’impact écologique considérable.


Que contiennent ces piles ?


Les piles boutons sont non recyclables et composées de matériaux devenus rares, extraits le plus souvent en Asie ou en Amérique, dans des mines de plus en plus profondes : Zinc, Lithium, Dioxyde de manganèse, Oxyde d'argent, Oxyde de cuivre. Par ailleurs, en plus de la pollution qu’il génère lors de l’extraction, de la production comme du transport, ce type de livres très coûteux en énergie a une durée de vie relativement limitée : d’abord parce que ses circuits imprimés le rendent vulnérable aux aléas de sa vie aux côtés d’enfants en bas âge, mais aussi parce qu’on s’en lasse vite ! Chère obsolescence.


Nos conseils pour résister à leur tentation


Si vous en avez, gardez-les ! Plutôt jouets que livres à proprement parler, s’ils se sont déjà invités chez vous, faites-les vivre au maximum… jusqu’à épuisement des piles.


Et au quotidien, voici de bons réflexes pour les remplacer :


  • Pour l’autonomie ou la collectivité : les livres-CD ! Ils peuvent s’écouter dans une chambre, un salon, mais aussi en voiture. vous pourrez les écouter ensemble, apprendre les paroles des chansons, tout en regardant les images du livre. Ou laisser votre enfant les écouter seul. Leur avantage : pas de zapping, on peut écouter chaque plage jusqu’à la fin !

  • Pour les plus petit.es : les livres illustrés aux textes et images “animés” que vous pourrez mimer, jouer, chanter vous-même.

  • Pour découvrir la musique : le streaming des morceaux complets. Les extraits musicaux qui sont présentés dans les livres musicaux sont très courts. Pas très musicophile comme approche et un peu frustrant quand on veut chanter Johnny avec son enfant jusqu’à l’aube !

  • Pour mieux connaître les animaux : les enregistrements d’animaux de bonne qualité foisonnent sur Internet.


En bref, avant d’acheter ces livres à piles, demandez-vous simplement si ce livre a un réel intérêt pour l’éveil de votre enfant… Peut-être que cela vous épargnera quelques achats compulsifs !


Dans tous les cas, pas facile de résister quand tout est fait pour nous donner envie.


Notre proposition chez Little Totem : Des podcasts et des audios qui accompagnent les livres pour profiter d'une immersion complète 👀👂🏽




48 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout